Histoire

Les Cévennes n'ont jamais été une entité géographique homogène ni une entité administrative. Dans leur acception actuelle, elles se répartissent sur 5 départements et 3 régions. Leurs limites territoriales ont largement fluctué dans le temps. On les a longtemps assimilées à la ligne de partage des eaux entre Atlantique et Méditerranée, cette chaîne montagneuse partant du seuil de Naurouze pour s'achever au niveau du Canal du Centre. 

De ce vaste territoire, l'histoire et la culture ont fait émerger un « petit pays » à forte conscience identitaire, que l'écrivain écossais Stevenson a nommé en 1878 « les Cévennes au sens plein » ou les « Cévennes des Cévennes », et que la littérature, et notamment Jean-Pierre Chabrol, ont singularisé davantage sous l'appellation « La Cévenne ». 

La Cévenne c'est tout à la fois un territoire et une culture, une mémoire, des identités et une revendication d'appartenance. Cette Cévenne n'existe que par les hommes qui l'on faite et l'ont perpétuée. Elle s'identifie au travers de vecteurs identitaires comme le protestantisme, l'anthropisation des paysages, le châtaignier, la soie.