Découvrez les artistes issus des Cévennes

Artistes liés au cinéma, théâtre, TV...

Lionnel ASTIER, acteur, auteur.

Lionnel Astier, acteur et auteur


Né le 31 octobre 1953 à Alès, Lionnel Astier est un auteur, acteur et metteur en scène. Il s'est notamment illustré dans la série à succès Kaamelot où il jouait le rôle de Lédogan au côté de ses fils Alexandre et Simon Astier.

Sa carrière débute au théâtre, aussi bien comédien classique que moderne, Lionnel Astier enchaîne avec des seconds rôles dans des téléfilms à succès comme Louis La Brocante, Maigret ou Nestor Burma. Au même moment, le cinéma lui ouvre ses portes, il interprète notamment Jean-Marie dans Le dernier pour la route au côté de François Cluzet, et tourne de nombreuses fois avec Gérard Lanvin (Le fils à Jo, Les Lyonnais, la femme du cosmonaute).

Alésien de souche, Lionnel Astier fait revivre depuis 2008, l'histoire des Cévennes avec La Nuit des Camisards, où il écrit la mise en scène.

Jean Jacques Bourdin

Jean-Jacques Bourdin , présentateur RTL


Le présentateur phare de RMC et BFMTV est né à Colombes (île de France) mais c'est à Alès qu'il grandit. Il entre chez RTL en juillet 1976, d’abord journaliste sportif il devient reporter, puis rédacteur en chef et présentateur du journal de la mi-journée. En 1996, il présente l'une des premières radio-libre en journée Les auditeurs ont la parole, mais quittera la radio 4 ans plus tard pour animer la matinale de RMC, cette émission diffusée par la suite en simultané sur BFMTV. En 2007 Jean-Jacques Bourdin est fait chevalier de la Légion d'Honneur.

Cévenol de cœur, Jean-Jacques Bourdin revient régulièrement sur les terres qui l'ont vu grandir, il possède d'ailleurs un mas près du Vigan.


 

  

Annie CORBIER, comédienne

Annie Corbier, comédienne


Annie Corbier est née à Alès, auteure et comédienne elle suit une formation en théâtre et de danse contemporaine à Paris et à Londres. Très mélomane, elle joue dans 9 productions au Royal Opera House de Covent Garden. En 2001, Annie Corbier et Michel Galabru jouent ensemble, sur scène, « Hortense a dit "je m'en fous" », de Feydeau. Les occasions de travailler de nouveaux en commun s'enchaînent ensuite rapidement. Dernièrement, elle s'est essayée à la réalisation avec un film dont elle a elle-même écrit le scénario Les sept de l'Ermitage. Il s'agit d'un court métrage ayant pour cadre sa ville natale Alès, où Michel Galabru joue César.

Alexandra LAMY, actrice

Alexandra Lamy, actrice


Née à Alès le 14 octobre 1975, elle se rêve en actrice dès son plus jeune âge. Elle intègre le conservatoire d'art dramatique de Nîmes avant de s'installer à Paris où elle suit les cours Florent. Alexandra commence à se faire un nom au théâtre en travaillant sous la direction de Michel Galabru notamment. Elle tourne dans le même temps différentes séries pour AB production et, c'est en 1999, qu'elle est véritablement révélée par la série devenue culte «Un Gars une Fille». Tremplin pour sa carrière, c’est lors de l’arrêt de cette série qu’Alexandra Lamy signera le début de la carrière de la comédienne au cinéma. Elle joue tout d'abord aux côtés de son mari dans "Brice de Nice" et elle obtient ensuite un rôle dans « Cherche fiancé tous frais payés », « Au suivant ! »  et bien d’autres films où elle prouve qu'elle s'épanouit dans les comédies.

Vous pouvez suivre toute l'actualité d'Alexandra Lamy sur Instagram 


  

Audrey LAMY, actrice

Audrey Lamy, actrice


Née le 19 janvier 1981, Audrey, la petite sœur d'Alexandra Lamy suit les traces de son aînée et entre au conservatoire national de théâtre de Paris en 2003 pour y suivre un cursus de trois ans en comédie. Au sortir de cette formation, la jeune comédienne enchaîne les rôles et les genres au théâtre. Elle débute à la télévision et au cinéma dans de petits rôles, notamment aux côtés de sa sœur dans Brice de Nice, et  Au suivant ! ainsi que de Romain Duris dans L'arnacoeur. Le véritable succès arrivera grâce à la série Scènes de Ménage, où elle joue Marion, une trentenaire colérique mais hilarante. Elle monte en parallèle son one-woman show Dernière avant Vegas qui rencontre un succès fulgurant lui permettant d’accéder à des rôles au cinéma de plus grandes envergures. Elle sera d'ailleurs nominée aux Césars dans la catégorie meilleure espoir féminin pour son rôle aux côtés de Leïla Bekhti, dans le film Tout ce qui brille de Géraldine Nakache.

Suivez Audrey sur son site internet officiel et sur Facebook

Claudia TAGBO, humoriste

Claudia Tagbo, humoriste


Claudia Tagbo est née à Abidjan en 1973, sa famille débarque en France alors qu'elle a 13 ans et s'installe dans les Cévennes, d'abord en Lozère puis à Alès où elle restera jusqu’à l'âge de 18 ans. Passionnée par l'art et le théâtre depuis son plus jeune âge, elle monte à Paris pour suivre des études en arts du spectacle à l’Université Paris VIII où elle y décroche une maîtrise. La télévision et le cinéma lui ouvre ses portes, mais c'est en 2006 qu'on la découvre en tant qu'humoriste au sein du Jamel Comedy Club. Sa carrière dans le stand-up se poursuit dans l'émission On n'demande qu'à en rire sur France 2, puis dans l'émission Vendredi tout est permis avec Arthur, sur TF1. 

Claudia met à jour son actualité sur sa page facebook, n'hésitez pas à la rejoindre. 

Artistes liés à la musique

Maurice André, trompétiste

Maurice André, trompétiste


Né à Alès le 21 mai 1933 dans une famille de mineurs Maurice Andre est trompettiste classique. Il descend à la mine de 14 à 18 ans, tout en commençant à étudier la trompette, avec comme premier professeur son père, grand amoureux de musique classique.

Au Conservatoire de Paris, où il entre en 1951 après s'être engagé, il est l'élève de Sabarich et obtient un premier prix de trompette. Rapidement, il s'impose comme la figure marquante d'une génération de trompettistes français.

Maurice André a considérablement fait évoluer le jeu de la trompette, qui est devenue, grâce à lui, un instrument virtuose, mais surtout, un instrument mélodique. Bon nombre d'œuvres baroques et classiques, tombées dans l'oubli en raison de leurs difficultés techniques ont été ressuscitées grâce à lui. 

Il donnera son nom à l’école de musique d’Alès.

Julien DORE, chanteur, compositeur

Julien Doré, chanteur et compositeur


Julien Doré, auteur-compositeur et interprète, est né à Alès le 7 juillet 1982. Il fait ses débuts en 2002 dans les bars Nîmois sous le pseudonyme de Julian Goldy au sein du groupe "Gig Up Elvis" qu'il a fondé. C'est sa participation au télé-crochet La Nouvelle Star en 2007 qui le fait connaître du grand public. Le succès est fulgurant avec son premier album Ersatz, vendu à plus de 260 000 exemplaires, certifié disque de platine. L'artiste est comblé puisqu'il décroche deux victoires de la musique en 2009 en tant « qu'album révélation de l'année » et « vidéo-clip de l'année » pour le titre Les limites. La même année, il reçoit le titre de « meilleur interprète masculin » aux Globes de Cristal.  En 2011, il sort son deuxième album Bichon qui sera certifié disque d'or.

 Retrouvez toute l'actualité du chanteur sur son site internet officiel.

Artistes polyvalents

Pierre-Andre BENOIT, artiste

Pierre-Andre Benoit, artiste polyvalent


Pierre-André Benoit est un poète, peintre, illustrateur, graveur, typographe, imprimeur, éditeur d'art (sous le nom PAB), né le 15 septembre 1921, à Alès, et mort le 20 janvier 1993. Il n’a suivi aucun plan de carrière mais s’est construit au travers de ses rencontres dans le milieu de l'art. Pierre-André Benoit comprend très vite qu’il veut faire des livres voués à la défense et à l’illustration de la poésie. Il est plus qu'un simple éditeur, ces livres sont eux-mêmes des œuvres d'art, largement illustrés.


Pierre-André Benoit a fait don de sa collection d'œuvres d’art à sa ville natale, Alès, précieusement conservée au Musée PAB. Ses collections littéraires sont à la Bibliothèque nationale de France (réserve des livres rares et précieux).
Les peintres présentés au musée sont les compagnons de PAB, ceux qui ont régulièrement collaboré à l’illustration de ses livres en parfaite complicité avec les auteurs. La collection d’art contemporain est essentiellement tournée vers l’abstraction des années 1950 à 1970 mais aussi ordonnée autour de l’œuvre ultime de grands contemporains historiques : Braque, Picasso, Picabia, Miró. Composée de peintures, de quelques sculptures, elle est dominée par les arts graphiques. 

Jean-Pierre CHABROL, artiste

Jean-Pierre Chabrol, artiste


Né le 11 juin 1925 à Chamborigaud, en terre cévenole, de Sylvain Chabrol et de Noëlle Alzas, instituteurs tous les deux, il avait fait ses études au lycée J.-B.-Dumas à Alès, puis au lycée Louis-le-Grand de Paris.

Il a exercé tour à tour les métiers de caricaturiste, illustrateur, sculpteur, journaliste, auteur, conteur, comédien, réalisateur, créateur et présentateur d'émissions de radio et de télévision.
Il fait la rencontre de Louis Aragon lorsqu’il est à la rédaction du journal 
L'Humanité où il travaille en tant que dessinateur puis comme journaliste qui l’encourage à écrire son premier roman, La Dernière Cartouche. 

C'était un homme à la fois libre et engagé, un résistant, un anar, de la souche de ces camisards, communards et maquisards qu'il a tant admirés.

Jean-Pierre nous a quittés dans ses Cévennes, le 1er décembre 2001. 

Artistes liés au dessin et à l'écriture

 René ABERLENC, peintre

René Aberlenc, peintre


Né le 10 novembre 1920 à Alès, René Aberlenc développe dès son plus jeune âge ses talents pour la peinture. Il rencontre dans sa ville natale André Chaptal et Jean Carton, ce dernier restera son plus proche ami tout au long de sa vie. A la fin de la seconde guerre mondiale, René Aberlenc s’installe à Paris et fréquente les peintres de la Ruche, il expose au Salon de la Jeune Peinture, où il recevra en 1956 le prix de la Jeune Peinture puis le Prix de la Critique en 1965. D’une grande sensibilité il s’inscrit dans le courant de la peinture figurative. Ses qualités de dessinateur sont aussi très appréciées. Pastelliste, René Aberlenc réalise aussi des lithographies et de nombreuses gravures. Le nu féminin est l’un de ses sujets de prédilection mais il peint aussi les paysages urbains de la capitale, les paysages de l’Ardèche, de la Normandie et de la Bretagne. René Aberlenc disparait en plein maturité artistique, à l’âge de 50 ans le 31 août 1971.

 Vous retrouverez de plus amples informations sur ce site internet dédié à l'artiste.

Sylvain CHOMET, dessinateur, réalisateur

Sylvain Chomet, dessinateur, réalisateur


Sylvain Chomet est un dessinateur et un réalisateur passionné. Après avoir décroché un baccalauréat en arts plastiques en 1982, il obtient le prestigieux diplôme de l'atelier de BD d'Angoulême cinq ans plus tard. Entre-temps sa première BD est publiée, Le secret des libellules. Cette bande dessinée est une adaptation du roman de Victor Hugo Bug-Jargal. Il réalise par la suite quelques spots publicitaires et s'attaque en 1991 à la réalisation de La vieille dame et les pigeons qui lui vaudra une nomination pour l'Oscar du meilleur court métrage d'animation en 1998. Les triplettes de Belleville, premier long métrage du réalisateur est, par la suite, présenté hors-compétition au festival de Cannes en 2003. En 2005, Sylvain Chomet reprend le scénario de L'illusionniste, laissé à l'abandon par Jacques Tati. Cette adaptation connaît un franc succès, l'artiste obtient le César du meilleur film d'animation en 2011, ainsi que le prix du cinéma européen en 2010. 

Installé en Cévennes depuis quelques années, Sylvain Chomet souhaite pouvoir développer à Alès une école permettant à tous de réaliser son propre court métrage. 

Francis LACASSIN, éditeur, écrivain

Francis Lacassin, éditeur et écrivain


Francis Lacassin est né le 18 novembre 1931 à Saint Jean de Valériscle. Journaliste, éditeur, écrivain, scénariste et essayiste français, il est surnommé l’homme aux milles préfaces. Il a édité de nombreux livres, notamment Quai des brumes de Pierre Mac Orlan, Jack London, Fantômas, Lovecraft... Il fonde le Club des bandes dessinées avec Alain Resnais et Evelyne Sullerot, et collabore à partir de 1964 à la revue Bizarre éditée par Jacques Pauvert. Il écrit également pour le Magazine Littéraire, L’Express ou Le Point et devient conseiller littéraire de Christian Bourgois en 1971 et pour la collection 10/18 jusqu’en 1990. Spécialiste des cultures populaires il occupe dès 1971 la première chaire d’histoire de la BD à l’université Paris-I et invente la formule 9e art pour désigner la bande dessinée. Francis Lacassin est décédé le 12 août 2008 à Paris à l’âge de 76 ans.