Parc floral des camellias
Actualité

Balade au parc floral des Camellias de la Prairie

Mathilde Hillaire
Mathilde Hillaire

Avec mes collègues des différents bureaux de Cévennes Tourisme nous avons testé pour vous une petite randonnée à partir du centre d’Anduze qui monte jusqu’au plateau de Peyremale d’où le point de vue sur la Porte des Cévennes est magnifique. Le temps s’y prêtait bien, pas un nuage à l’horizon.

Parc floral des camellias Parc floral des camellias - rucher pédagogique Parc floral des camellias Parc floral des Camellias Parc floral des Camellias Parc floral des Camellias

Nous partons donc vers 10h30 avec le cartoguide Autour d’Anduze sur lequel sont indiqués le circuit et le balisage. Impossible de les manquer, il faut suivre les panneaux jaunes directionnels sur les poteaux en bois.
En partant de la Mairie nous passons à côté de la Tour de l’Horloge qui vient d’être restaurée et que l’on pourra bientôt visiter. En montant au sommet de la tour on peut admirer la superbe vue sur les toits d’Anduze. Nous accédons aux quais du Gardon et en traversant le pont, nous nous disons en voyant cette eau transparente et ce soleil : vivement l’été les pieds dans l’eau.
Après avoir suivi un petit bout de route, où il ne vaut pas trop trainer et bien rester sur le bas côté, nous retrouvons le calme en passant par un très joli petit chemin qui nous amène sur les hauteurs d’ Anduze et d’où l’on commence à avoir une très jolie vue. Ce chemin nous dirige sur la route qu’il faut suivre sur environ 50 m avant de vite s’éclipser vers la gauche pour retrouver le calme. De là une petite grimpette nous attend pour arriver sur la piste de Peyremale. Après avoir soufflé un peu et bu un petit coup (d’eau bien-sûr ;-)) nous continuons l’itinéraire en pleine nature. Un panneau explicatif nous apprend que nous arrivons dans une zone spéciale de conservation (Natura 2000). Les « falaises d’Anduze » celle de Peyremale, massif calcaire jurassique sont riches d’une faune et d’une flore rupestre. Les aménagements pastoraux, délimités par une clôture sont ici installés et permettent d’accueillir un troupeau de moutons.
Petit plus : Si vous faites cette randonnée comme nous, juste avant Pâques et que vous avez le regard affûté comme celui de ma collègue, vous trouverez de quoi garnir votre omelette pascale avec des asperges sauvages !
Un dernier petit effort et nous voilà arrivées au sommet. On découvre les fondations de l’ancien Fort de Rohan datant du XVIe siècle qui fut démantelé en 1629 sur ordre de Richelieu.
Et là, nous en prenons plein les yeux ! Nous nous trouvons au bord de la falaise et la vue est magnifique, en contrebas la ville d’Anduze et sa cluse (le passage du Gardon entre les deux rochers, qui forme la Porte des Cévennes), le Piémont Cévenol au nord et la plaine Languedocienne au sud. Nous n’avons plus envie de partir et décidons de casser la croûte ici en profitant de ce panorama et en contemplant la vie d’Anduze depuis cette hauteur.
Toute bonne chose ayant une fin, nous nous décidons tout de même à redescendre en prenant, au début, une petite variante qui contourne le sommet et nous ramène ensuite sur notre itinéraire pour rejoindre le centre d’Anduze.
Petit conseil : C’est une petite randonnée qu’on peut facilement faire en 2h30. Attention toutefois quand il fait chaud, faites le circuit de préférence le matin ou au plus tard dans l’après-midi le sentier est peu ombragée. Gare aux coups de soleil et pensez à prendre de l’eau et un chapeau !