Sur la route ...
Actualité

Une Journée au coeur du Parc national des Cévennes

Youpi !!! C’est vendredi soir et il fait beau ! Un coup d’oeil sur la météo pour les jours à venir me confirme que le soleil méditerranéen baignera les Cévennes tout le week-end. En tant que père de famille très organisé (oui, ;-) parfois l’auto-persuasion fait des miracles...), je décide de promener ma tribu dans les paysages authentiques des Cévennes à la découverte de ses richesses naturelles et historiques dans le Parc national.

Sur la route ... Sentier de Chamdomergue Viaduc Sentier de Chamdomergue Randonnée Châtaigneraie Petit pont au détour du sentier Construction en pierre sèche Vue sud depuis le col de Banette Le Mont Lozère Visite guidée Génolhac Visite guidée Génolhac, maison du parc Génolhac

Nous sommes basés dans le Piémont Cévenol et même si la vue des Cévennes au loin accompagne merveilleusement les petits-déjeuners pris sur la terrasse, l'énergie de ces montagnes invite à la découverte et donne envie de partir sillonner côteaux, vallons et crêtes. Au bout de quelques clics sur le site de l'Office de Tourisme et la carte interactive du Parc national des Cévennes, mon itinéraire pour la journée est défini : balade tranquille le matin, pique-nique avec vue panoramique et enfin visite d'un village médiéval, Génolhac.

Nous commençons le matin avec un petit sentier de découverte naturaliste au pont de Champernal, sur la commune de Saint-Privat-de-Vallongue. Double avantage : le départ du sentier se fait depuis la N106 et il est court (2 km), ce qui me garantit un vrai moment de détente avec des nains en forme au départ comme à l'arrivée ! Pas de "c'est long papa…" ni de "j'en ai marre…" en perspective !

Au programme : découverte d'un ancien site de culture en bancels (terrasses) passage dans une ancienne châtaigneraie, avec une clède en pierre sèche (séchoir à châtaigne), promenade sur l'ancien parcours du CéFéDé (chemin de fer départemental) qui reliait Sainte-Cécile-d'Andorge dans le Gard à Florac en Lozère. La nature est splendide et les châtaigniers nous régalent les mirettes de leur majesté. Nous continuons sur un ancien viaduc et découvrons, ça et là, les traverses en bois qui évoquent l'ancienne ligne de chemin de fer, tandis que les nombreux oiseaux sifflent gaiement pour avertir leurs congénères de leur présence. Un petit temps d'écoute en famille nous permet d'apprécier un vrai moment de calme et de détente tous ensemble… Ah la belle vie…

Une heure après le début de la balade (oui, on prend le temps..), nous voilà sur les routes typiques des Cévennes, direction Vialas par le col de Banette. Nous passons par la D29 puis la D35 (aussi appelée Route des crêtes). Au lieu dit l'Espinas, une jolie auberge surplombe l'école de la pierre sèche (je note l'adresse pour de futures pérégrinations !). Quelques centaines de mètres plus loin, nous nous engouffrons à gauche entre deux parois rocheuses direction Vialas et arrivons au somptueux col de Banette…

Là, c'est la pause pique-nique avec une vue plus qu'imprenable. Nous sommes à 846 m d'altitude, les genêts sont bas et témoignent de la rigueur du climat. Mais ce jour-là, la météo plus que clémente nous permet de voir le Mont Ventoux et les Alpilles à l'est, le Mont-Aigoual à l'ouest. Au Nord, le massif du Mont-Lozère surplombe Vialas et semble être à portée de main. Après s'être délecté de nos victuailles, on repart direction Génolhac ! Nous descendons sur Vialas en appréciant les constructions en pierres sèches le long de la route. Le village accroché au versant sud du Mont-Lozère semble jouir d'un micro climat tant les jardins sont florissants.

A Génolhac, nous découvrons un village d'environ 900 âmes situé sur la Voie Régordane qui a connu des époques plus prospères et sa population aurait même atteint les 5000 habitants ! Les vestiges médiévaux sont nombreux : à plusieurs endroits du village, on voit nettement l'emplacement des anciens remparts ; la tour (XIIe siècle) est le seul élément du château encore visible ; l'église du XIe siècle avec son fameux ""clocher-peigne"" du XVIe ; et dans les ruelles médiévales, on peut également découvrir une gargouille, des sculptures murales et des fenêtres à meneaux…

Il est 17h, après avoir voyagé dans l'espace et le temps, notre journée s'achève et nous reprenons la route vers Alès, capitale des Cévennes en passant par Portes et son splendide château.