Points d'intérêts à ST MAURICE DE CAZEVIEILLE Saint-Maurice-de-Cazevieille

resaBillet();
Saint-Maurice-de-Cazevieille
Saint-Maurice-de-Cazevieille-2

Le village a connu une histoire mouvementée qui a vu la destruction de nombreux édifices. Néanmoins, l’Église, le Portalet et l’ancienne entrée Nord des fortifications contribuent à donner beaucoup de caractère et de charme à ce village accueillant.

Le Moyen-âge a marqué Saint-Maurice-de-Casesvieilles, qui appartenait à la viguerie et au diocèse d’Uzès, dans le doyenné de Sauzet. Les templiers y avaient une résidence en 1118, c’est à dire dès le début de la création de cet ordre. Les vestiges de leur établissement ont donné au village le nom de Casesvieilles (vieilles demeures).


Les guerres de religion ont vu la destruction du temple en 1672. Rappelons que la réforme a commencé à se répandre en Uzège dès 1532. Très tôt, une grosse majorité de Saint-Mauriçois va adopter la réforme. Exactions et répressions vont se succéder entraînant une longue série de guerres religieuses qui vont ravager le Languedoc et marquer Saint-Maurice-de-Cazevieille en particulier. La répression concerne tous les protestants et va s’accélérer. Louis XIV, une fois au pouvoir va diriger lui-même la lutte contre l’hérésie.

La révolte des Camisards
Le 12 octobre 1702, Jean CAVALIER (grand chef camisard) et sa troupe, pillent et incendient l’église et le Presbytère de St-Maurice.

Economie et agriculture
Avant la construction du chemin de fer les foires étaient prospères et nombreuses. À Saint-Maurice-de-Cazevieille une foire aux cochons avait lieu le 9 octobre pour la St-Denis. Cette dernière est à l’origine d’un vieux sobriquet qui donnait aux St-Mauriçois le surnom de « li porc ».

Après 1850, les plantations de vignes vont s’accélérer. Mais le phylloxéra en 1863 va se conjuguer à la surproduction pour plonger les campagnes dans la désolation. Les ”hybrides”, plans américains de remplacement amenèrent le mildiou mais sauvèrent le vignoble.

Entre 1815 et 1855, le nombre de mûriers est multiplié par quatre pour nourrir les vers à soie. L’élevage du vers à soie a d’ailleurs grandement influé sur l’architecture, car beaucoup de maisons ont été surélevées pour accueillir les magnaneries. Aujourd’hui encore quelques rares mûriers peuvent se rencontrer dans la campagne et témoignent de cette activité disparue…
D’après Jean-Pierre TROUILLA

À Voir
• Le Portalet : entrée nord des anciens remparts (XIIe siècle).
• Le chœur (XIIIe siècle) de l’église primitive.
• Le temple sur l’emplacement de l’ancien château des Templiers.
• Le petit lac et la plaine de l’Arque dominée par les ruines du château.

resaExterne();

Contact

Adresse

Saint-Maurice-de-Cazevieille,
,
30360, ST MAURICE DE CAZEVIEILLE

Informations pratiques

Saint-Maurice-de-Cazevieille

Ajouter au carnet

Vous serez proche de

Voir sur une carte