Famille qui se promène dans les ruelles de GénolhacFamille qui se promène dans les ruelles de Génolhac
©Famille qui se promène dans les ruelles de Génolhac|Olivier Octobre

Visitez Génolhac

En une journée

Partons pour une visite de Génolhac, une aventure au cœur d’un village avec une forte identité cévenole ! Lors de cette journée nous nous baladerons dans les ruelles de Génolhac en faisant une étape par la boutique paysanne, nous prendrons le repas du midi en terrasse à Chamborigaud puis nous finirons la journée par une balade en bord de rivière.

Cette journée en terres Cévenole est un mélange réussi entre nature et patrimoine.

Balade dans le village

À la découverte des richesses historiques du territoire, notre journée à Génolhac commence tranquillement sur les coups de 10h du matin.

Ce matin, nous commençons par passer à l’Office de Tourisme en quête d’idées de sorties et de balades à faire pendant notre journée. Nous en sortons avec une floppée de possibilités de randonnées et un plan du village : c’est parti pour la découverte de cette bourgade rurale qui nous semble paisible depuis notre arrivée.

Si je suis enthousiaste à l’idée d’explorer Génolhac, mon compagnon lui traîne un peu des pieds et n’est pas vraiment convaincu. Dès le premier arrêt devant l’ancienne place de marché sous l’arceau, monsieur est intrigué par une palette accrochée un peu plus loin dans la rue Soubeyranne et décide d’aller voir ça de plus près pendant que je cherche du regard les fameux corbeaux décrits sur mon plan.

C’est un homme nettement plus jovial que je retrouve en dessous de la fameuse palette rue Soubeyranne, et qui m’interpelle pour me dire combien il apprécie l’humour cévenol. La palette colorée porte un message on ne peut plus clair : “Votre planète, vous la voulez bleue, saignante ou bien cuite ?”.
Nous croisons un jeune homme du coin qui nous explique qu’il existe plusieurs palettes du même style dans le village et que toutes portent un message militant. Après 5 mn à papoter avec lui, c’est maintenant mon compagnon qui me tire par le bras pour continuer notre visite – lui à la recherche de ces palettes et moi à la découverte du passé agité du village.

Je découvre avec étonnement la richesse historique de ce petit bourg de campagne qui a marqué l’Histoire à sa manière. Même monsieur finit par concéder qu’il a découvert des choses et ne regrette pas de m’avoir suivi dans cette visite.

La Lausete

Une boutique paysanne

Dès notre entrée dans la boutique, nous sommes accueillis avec le sourire et un mot de bienvenu. Même si la surface n’est pas immense, nous trouvons des légumes, du pain, de la viande, du fromage et même de la bière ou encore des sucreries.

Mais ce qui fait réellement la différence, c’est la disponibilité et la connaissance de Mélissa sur tous les produits disponibles : elle connaît chaque produit et son producteur ! Notamment le célèbre pélardon : il y en a de toutes sortes dans sa boutique : frais, crémeux, sec ou très sec.

Je crois que c’est ça qui fait réellement la force de la région et son attractivité : la qualité du contact humain.

Pause déjeuner en terrasse

Nous sommes impatients d’arriver au restaurant que l’Office de Tourisme nous a conseillé : le Bouchon Cévenol à Chamborigaud. Pour nous y rendre, il nous faut reprendre la voiture et descendre quelques kilomètres en direction d’Alès.

Il est déjà midi, mais tout va bien car nous avons réservé notre table dès ce matin. On nous l’avait conseillé, le restaurant est réputé et fait souvent salle comble, surtout l’été.

La devanture ne paye pas de mine, c’est un petit local donnant sur la rue principale du village. Mais dès qu’on passe le pas de la porte, une odeur alléchante de légumes grillés nous réjouit. Et c’est toujours avec le sourire et le sens de l’hospitalité cévenol que nous sommes accueillis par les propriétaires.

La viande de bœuf de l’Aubrac, la purée truffée et les légumes grillés sont à tomber !

Détente en bord de rivière

Nous qui étions si motivés à aller marcher, nous voici un peu lourds et assoupis après notre délicieux déjeuner. Nous décidons donc de commencer notre après-midi par une petite sieste au bord de l’eau et nous descendons donc en direction du Luech, la jolie rivière qui coule à Chamborigaud. La conseillère de l’Office nous avait indiqué ce lieu, en contre-bas du restaurant.

Le cadre est bucolique et l’ambiance conviviale ! Nous nous installons au bord de l’eau cristalline pour un petit somme réparateur avec une vue splendide sur le fameux viaduc de Chamborigaud.

 

   Profiter et préserver

Adoptez les bons réflexes pour que ce bien précieux reste préservé.

Une petite randonnée digestive

Après la pause, nous rejoignons la place principale du village qui est le point de départ de la balade du viaduc, conseillée par notre conseillère en séjour ce matin.

Nous voici partis pour une rando de 7km, au bord de l’eau, à la découverte du Luech et du célèbre viaduc de Chamborigaud, un pont étonnant de plus 300m de long et tout en arc de cercle.

Notre balade se passe à merveille et nous sommes ravis de notre choix de randonnée, dépaysante mais pas trop difficile. Le bruit de l’eau a toujours eu un effet apaisant sur moi, mais dans un environnement aussi préservé, c’est d’autant plus vrai et intense.

Arrivés sous le viaduc, nous nous arrêtons quelques minutes pour prendre le temps d’admirer l’ouvrage qui est impressionnant. Mon compagnon quant à lui décide d’essayer de battre son record de ricochet. C’est ainsi que je réalise que les meilleures vacances sont toujours celles-ci : celles qui vous permettent de vous reconnecter aux personnes que vous aimez et de vivre des moments hors-du-temps, ces instants privilégiés.

Plus nous avançons sur notre chemin et plus je m’autorise à lâcher prise, profiter de la nature, admirer ces anciens mas cévenols qui surplombent la vallée…

Sur place
Fermer