Voir les photos (2)

Les maisons romanes

à Vézénobres
  • La rue des maisons romanes, riche de son architecture des XIe et XIIe siècle, témoigne de l'expansion et de la prospérité qu'a connu Vézénobres au Moyen-Âge. Ces maisons romanes sont reconnaissables avec les arcs en plein cintre.

  • L'inventaire des édifices domestiques des XIIe, XIIIe et XIVe siècles du Gard, réalisé par Pierre Garrigou Grandchamp en 2002 recense au moins trente-neuf maisons romanes dont la plupart sont datées du XIIe siècle. Les largeurs, hauteurs et formes des charpentes étaient fixées par un parcellaire, assurant ainsi une parfaite harmonie dans le village. Cet ensemble architectural civil est unique. 

    Au rez-de-chaussée se trouvaient les échoppes avec un volet qui s'abaissait le jour pour...
    L'inventaire des édifices domestiques des XIIe, XIIIe et XIVe siècles du Gard, réalisé par Pierre Garrigou Grandchamp en 2002 recense au moins trente-neuf maisons romanes dont la plupart sont datées du XIIe siècle. Les largeurs, hauteurs et formes des charpentes étaient fixées par un parcellaire, assurant ainsi une parfaite harmonie dans le village. Cet ensemble architectural civil est unique. 

    Au rez-de-chaussée se trouvaient les échoppes avec un volet qui s'abaissait le jour pour servir d'étal. L’habitation servait à la fois d’entrepôt, de magasin et de résidence. 

    Sur ces demeures, nous pouvons remarquer que de nombreuses fenêtres ont été condamnées. En 1798, le Directoire met en place l’impôt sur les portes et fenêtres (qui perdure jusqu’en 1926) visant à taxer les propriétaires en fonction du nombre d’ouvertures de leur maison. Ainsi, de nombreuses ouvertures ont été condamnées afin de payer moins d’impôts. La plupart n’ont jamais été rouvertes, sans doute parce que les aménagements intérieurs ne le permettaient plus.


    Certaines façades présentent encore aujourd’hui des cordons de losanges surmontés de moulures. C’est un style de décor fréquent sur les archivoltes des portails romans de la région que l’on retrouve notamment sur la chapelle de Saint-Hilaire-de-Brethmas.  
  • Langues parlées
    • Français
Sur place
Fermer