Voir les photos (8)

Sainte-Croix-de-Caderle

Site et monument historique, Patrimoine historique, Patrimoine religieux, Ville / Village à Sainte-Croix-de-Caderle
  • Sainte-Croix-de-Caderle est une charmante commune accrochée au flanc des "serres" cévenoles. Sauvages et authentiques ,on peut y observer les "faïsses" succèder aux prairies naturelles et aux bois de chênes, pins, châtaigniers.

  • Un paysage exceptionnel
    C’est une authentique commune de moyenne montagne. Dominée par le Mont Brion qui culmine à 815 m, la cité est située, à plus de 500 mètres d’altitude, sur un plateau étroit, en bordure de la voie qui mène de Lassalle à Saint-Jean-du-Gard.
    Il ne faut surtout pas hésiter à monter à la table d’orientation qui surplombe le village : on y découvre un panorama qui situe la commune au cœur même du vaste paysage des Cévennes qui l’entoure, depuis, au Nord, le Mont Lozère,...
    Un paysage exceptionnel
    C’est une authentique commune de moyenne montagne. Dominée par le Mont Brion qui culmine à 815 m, la cité est située, à plus de 500 mètres d’altitude, sur un plateau étroit, en bordure de la voie qui mène de Lassalle à Saint-Jean-du-Gard.
    Il ne faut surtout pas hésiter à monter à la table d’orientation qui surplombe le village : on y découvre un panorama qui situe la commune au cœur même du vaste paysage des Cévennes qui l’entoure, depuis, au Nord, le Mont Lozère, jusqu’à la Méditerranée, au Sud. À l’Est, les contreforts du massif alpin, que précède la sentinelle du Mont Ventoux.

    Un sanctuaire chrétien du Haut Moyen Âge
    Les récents travaux de rénovation de la chapelle ont conduit à des fouilles. C'est ainsi que nous savons que la chapelle actuelle est construite sur des fondations d'une chapelle romane du XIIe, XIIIe siècle. Mais les fouilles ont permis de mettre en valeur les particularités d'un véritable sanctuaire chrétien pré-roman. En effet, un bâti primitif a été découvert sous les fondations de l'église. Les destructions successives de ces vestiges au cours des XIe et XIIe siècles ne permettent pas de reconstituer clairement l'édifice premier, cependant c'est avec certitude que ces fondations sont datées du IXe siècle.
    Un cimetière primitif a également été découvert, enfoui sous une première strate d'inhumations datées du XIVe siècle et situées à une cinquantaine de centimètres sous l'actuel autel. En effet juste en-dessous se situent quatre sépultures datant des IXe et Xe siècles.

    Source : Mairie
  • Langues parlées
    • Français
Sur place
Fermer